LIPOSTRUCTURE

La lipostructure est aussi appelée lipofilling, microgreffe de graisse, greffe autologue de tissu adipeux ou technique de Coleman.
Le principe est de réaliser une véritable auto-greffe de cellules graisseuses par réinjection de la graisse prélevée sur le patient lui-même.
La lipostructure peut s’appliquer à un grand nombre de dépressions (creux) naturelles, post-traumatiques ou iatrogéniques.

On peut résumer les objectifs et les indications de ce type d’intervention de la manière suivante :

1 - Les indications d’ordre esthétique
  • Le comblement et l’atténuation de certaines rides, notamment au niveau du visage,
  • La restauration de « la plénitude » d’un visage amaigri ou lors des premiers stades du vieillissement facial.
  • La restauration des volumes et des formes du visage : il peut s’agir notamment de la restauration d’un visage émacié par le vieillissement.
  • Un complément associé à certains liftings cervico-faciaux pour améliorer l’harmonie du visage.
  • Secondairement, après un premier lifting, pour améliorer le galbe du tiers moyen de la face sans avoir recours à un nouveau lifting.
2 - Les indications en chirurgie réparatrice et reconstructrice
  • Le comblement d’une dépression tissulaire à la suite d’un traumatisme,
  • La correction d’irrégularités secondaires à une lipoaspiration
MODALITES DE L'INTERVENTION
  • Hospitalisation : Ambulatoire ou une nuit d'hospitalisation
  • Anesthésie : Diazanalgésie (anesthésie locale avec sédation) ou anesthésie générale
  • Durée d'intervention : 30 min à 1 heures
SUITES OPERATOIRES
Dans les suites opératoires, les douleurs sont en règle générale peu importantes.
Un gonflement des tissus (oedème) apparaît pendant les 48 heures suivant l’intervention et mettra en général 5 à 15 jours à être totalement résorbé.
Des ecchymoses (bleus) apparaissent dans les premières heures au niveau des zones de réinjection graisseuses : elles se résorbent dans un délai de 10 à 20 jours après l’intervention.
Ainsi, si la récupération physique est habituellement rapide du fait du caractère léger et superficiel de l’intervention, il conviendra de bien tenir compte de l’importance de la gêne sociale entraînée par l’oedème et les ecchymoses, afin d’adapter sa vie familiale, professionnelle et sociale.

Il convient de ne pas exposer au soleil ou aux U.V. les régions opérées avant 4 semaines au moins, ce qui ferait courir le risque de pigmentation définitive.
Après résorption des phénomènes d’oedème et d’ecchymoses, le résultat commence à apparaître dans un délai de 2 à 3 semaines après l’intervention.

RESULTAT
  • Il est apprécié dans un délai de 3 à 6 mois après l’intervention.
  • Il est le plus souvent satisfaisant, chaque fois que l’indication et la technique ont été correctes : les dépressions sont en règle générale comblées et les volumes restaurés.
  • Il existe une différence variable de, 20 à 40 %, entre la quantité de graisse ré-injectée et la quantité de prise de la greffe. Le praticien en aura tenu compte dans l’évaluation de la ré-injection graisseuse.