TOXINE BOTULIQUE (BOTOX, VISTABEL)

La toxine botulique est une substance qui diminue la contraction des muscles en agissant au niveau de la jonction neuro-musculaire (action myorelaxante).

Le principe de la toxine botulique consiste en l’utilisation des propriétés de relaxation musculaire de ce produit.
Le but le plus souvent recherché est de réduire l’action des muscles situés au niveau du front et des sourcils, afin d’atténuer aussi bien les rides horizontales que les rides verticales provoquées par la contraction de ces muscles.
Une telle utilisation permet de lisser les reliefs cutanés et d’obtenir ainsi un effet de rajeunissement par relâchement de la tension musculaire.

OBJECTIFS
L’objectif essentiel de ce traitement est de diminuer les rides et les ridules au repos et non d’empêcher la contraction musculaire : on jugera donc le résultat principalement sur l’aspect des rides au repos.
En ce qui concerne la balance entre les muscles abaisseurs et élévateurs, la toxine botulique en atténuant l’action d’un groupe de muscle, atténue les rides dues à ces muscles mais libère l’action des muscles antagonistes : le but est de traiter la balance musculaire et d’obtenir ainsi une harmonisation du visage.

Le traitement par toxine botulique doit être conçu et géré dans le temps : il convient donc de traiter progressivement et d’éviter le risque « d’en faire trop » lors des premières injections.
Il vaut mieux une première séance modérément efficace que trop efficace : il n’est donc pas souhaitable de vouloir un résultat optimal dès la première injection.

Dans certains cas, il peut être nécessaire de pratiquer plusieurs séances d’injections avant d’adapter au mieux les possibilités du produit à chaque patient(e).
Ce traitement s'adresse aux personnes désireuses de supprimer leurs rides, signes du temps qui passe, en conservant une apparence et une expression naturelles. Idéalement, le traitement est débuté dès l'âge de 30 ans avant que la peau ne soit déjà fracturée (stade de fracture dermique).

AVANT LES INJECTIONS
Aucune préparation particulière n’est nécessaire.
Le jour de l’injection, vous n’avez pas besoin d’être à jeûn. Pour les femmes, il convient de prévoir de venir sans maquillage ou de l’enlever avant les injections.

Il est très important de minimiser les risques de saignement des régions traitées en évitant de prendre de l’aspirine pendant les 15 jours qui précèdent les injections et les 15 jours qui les suivent.

Il convient de respecter les contre-indications suivantes :
  • Certaines maladies neuro-musculaires comme la myasthénie.
  • La grossesse et l’allaitement : le fait d’être enceinte, même de quelques jours seulement, nécessite impérativement de repousser la date des injections après la grossesse et l’arrêt de l’allaitement éventuel. Il convient par conséquent en cas de doute d’effectuer les examens nécessaires et d’en communiquer les résultats à votre médecin.
  • La toxine botulique est contre-indiquée en cas d’hypersensibilité connue à la neurotoxine botulinique A ou à la sérum-albumine, et de traitement par les aminosides (famille d’antibiotiques dont font partie notamment l’Amiklin et la Gentalline).
  • Il convient aussi de respecter un certain nombre de précautions :
  • Si vous êtes soigné(e) par ailleurs par des injections de toxine botulique pour des spasmes pathologiques, si vous avez eu un épisode de paralysie des muscles de la face, si vous souffrez d’une maladie neuro-musculaire ou de troubles de la coagulation, vous devez en faire part au praticien qui vous prend en charge pour ces injections de Toxine Botulique. Celui-ci jugera alors avec votre médecin traitant de l’opportunité des injections sur votre personne et de la manière de procéder s’il y a lieu.
  • Si d’ici les injections, vous prenez des médicaments de type anti-coagulants ou aspirine ou antibiotiques, ou si vous avez un ennui de santé quelconque (notamment infection, grippe, abcès dentaire…) vous devez impérativement en faire part à votre médecin avant l’injection.
  • D’une manière générale, vous ne devez pas hésiter à mentionner à votre praticien, le moindre problème de santé rencontré afin que celui-ci apprécie l’opportunité des injections. Dans le même ordre d’idée, vous devez lui faire part de toutes vos interrogations et mentionner tous les traitements dont vous avez pu faire l’objet ou dont vous faites encore l’objet.

DEROULEMENT DE L'INJECTION DE BOTOX
Le traitement sera réalisé au cabinet du praticien ou dans une clinique selon le choix et les habitudes de votre médecin.

Ce traitement consiste en une série d’injections au niveau du visage. L’aiguille est fine, et les injections sont habituellement peu douloureuses.

La durée du traitement est de l’ordre de quelques minutes.

APRES LES INJECTIONS : LES SUITES
Pendant les deux heures qui suivent les injections, il vous est recommandé de ne pas faire de sport intensif et de ne pas vous allonger.
Il convient également d’éviter les manipulations du visage ou les massages appuyés pendant les 24 heures qui suivent la séance.

LES ZONES D'INJECTIONS DE LA TOXINE BOTULINIQUE
  • LES RIDES DU FRONT : injection de Botox au niveau du front (action sur le muscle frontal) pour le traitement des rides du front
  • LES RIDES DE LA PATTE D'OIE : injection de Botox au niveau de la patte d'oie : action sur la partie latérale du muscle orbiculaire des paupières pour le traitement des rides de la patte d'oie et relever la queue du sourcil
  • LES RIDES DU LION : injection de Botox au niveau de la glabelle (action sur les muscles corrugator et procerus) pour le traitement des rides du lion
  • LES RIDES PARANASALES : injection de Botox au niveau des faces latérales du nez (action sur le muscle élévateur de l'aile du nez et de la lèvre supérieure) pour le traitement des rides latérales du nez (« bunny lines »)
  • LES RIDES DE LA LEVRE SUPERIEURE : injection de Botox au niveau des lèvres (action sur le muscle orbiculaire des lèvres) pour traiter les rides de la lèvre supérieure (« plissé soleil » ou « rides du fumeur »)
  • LES RIDES DES JOUES : injection de Botox au contact du muscle risorius pour le traitement des rides aux coins de la bouche
  • LES MACHOIRES PROEMINENTES : injection de Botox dans le muscle masséter pour affiner les mâchoires
  • LE MENTON FRIPE : injection de Botox au niveau du menton (action sur le muscle mental) pour le traitement des mentons fripés et contractés (rides du menton)
  • REMONTER LE COIN DE LA BOUCHE : injection de Botox dans le muscle depressor anguli oris (dépresseur de l'angle de la bouche) pour remonter le coin de la bouche (visage moins triste)
  • LES FANONS : injection de Botox au niveau du cou (action sur le muscle platysma) pour le traitement des cordes platysmales (fanons)
RESULTATS
  • Le résultat consiste en une atténuation des rides avec une conservation de petits mouvements : il est obtenu trois à quinze jours après les injections.
  • Longévité du résultat de 3 à 6 mois
  • Le résultat est naturel avec effacement des rides et conservation de l'expression du visage.
ENTRETIEN
Le renouvellement régulier des séances permet de prolonger la durée d'action du Botox.
Une séance est réalisée tous les 4 mois la 1ère année, puis tous les 6 mois.